Carrelage de salle de bain : 4 questions à se poser

Pour bien choisir le nouveau carrelage de sa salle de bain, il y a quatre questions essentielles à se poser. Ces questions permettent d’abord de commander la bonne quantité de carrelage de salle de bain. Mais elles aident surtout à choisir un type de carrelage qui réponde aux exigences esthétiques du propriétaire de la pièce.

Question n°1 : quelle taille pour mon carrelage de salle de bain ?

Tout est possible, du plus petit carreau au plus grand. Les petits formats de carreaux de carrelage proposent une grande variété de styles, et sont à privilégier pour les petites pièces. Ils sont disponibles en plaques de mosaïques, par exemple en tout petit carreau de 1,5 cm de côté, à poser par plaques de 30 x 30 cm.

La pose de plaques de mosaïques fait beaucoup d’effet, tout en préservant une atmosphère intimiste. De nombreux coloris et textures (verre, faïence, nacre…) sont disponibles. Cependant, les mosaïques, déployées sur de grandes surfaces, ont tendance à donner une impression d’écrasement des volumes. Les petits carreaux existent aussi en formats de 10 cm de côté. Les dimensions des carrés moyens vont de 20, 30 à 35 cm de côté, ou 10 x 60 cm pour les rectangulaires.

Les grands carreaux carrés font 40 x 40 cm, 60 x 60 cm, voire 75 x 75 cm. Les rectangulaires mesurent en général 30 x 60 cm. Leur esthétique contemporaine et épurée apporte une impression d’espace : avec de grandes dimensions de carreaux, et des lignes de joints peu nombreuses, la salle de bain paraît plus grande. Les très grands carreaux, de dimensions 120 x 120 cm ou 120 x 180 cm, voire plus, ne conviennent généralement pas pour les pièces d’eau, relativement petites.

La bonne idée est de mixer les styles et les formats, en posant sur certaines zones des carreaux assortis et en les bordant d’une frise de caractère. Votre salle de bains ne ressemblera à aucune autre. L’utilisation de plusieurs types de carrelage permet de mieux définir les espaces, avec par exemple du carrelage grand format pour l’ensemble de la pièce, mais des mosaïques pour délimiter le coin douche.

Question n°2 : quelle hauteur pour mon carrelage de salle de bain ?

Il est une idée reçue à éloigner d’entrée de jeu : un revêtement carrelé n’empêche pas les infiltrations d’eau. Il faut donc choisir la hauteur de carrelage en fonction du rendu visuel, comme pour un papier peint ou de la peinture murale, sans penser à une éventuelle protection définitive contre tout dégât des eaux.

Vous pouvez revêtir la salle de bain de carrelage du sol au plafond, ou ne parer que les surfaces exposées à des projections d’eau (coin douche, dessus de baignoire ou de vasque). La tendance actuelle est de ne revêtir que certaines parties de la pièce. Le carrelage par touches dédiées dans la pièce peut par exemple décorer la crédence d’une vasque, ou un pourtour de baignoire. Comme cela minimise aussi le budget nécessaire, cela permet aussi de s’offrir des collections de carreaux plus originales et de qualité.

Quant à la hauteur sous plafond, il est possible de s’arrêter à 90 cm de hauteur, mais si la totalité de la largeur est carrelée, il est préférable de placer des carreaux jusqu’au plafond, pour éviter un effet d’écrasement.

Question n°3 : quel type de carrelage pour ma salle de bain ?

Il vous faut un carrelage résistant à l’humidité et facile d’entretien. Ce sont justement les qualités de base que l’on prête au carrelage. Un point cependant doit attirer votre attention : il peut être utile de choisir, pour la salle de bain, du carrelage antidérapant.

Les colles et les joints doivent être adaptés à l’humidité, qu’il s’agisse de mortier-colle, de colle en pâte ou de colle bi-composant, à base de résine époxy. Généralement, les joints sont blancs sur les murs, et gris au sol, mais ils peuvent aussi être d’un coloris coordonné au carrelage.
Le choix le plus difficile sera finalement celui de l’aspect esthétique. Tous les styles sont possibles, du traditionnel au contemporain, dans très large choix de couleurs.
Une fois votre carrelage choisi, il ne reste plus qu’à le poser.

Question n°4 : Comment bien poser mon carrelage de salle de bain ?

La première étape consiste à préparer le terrain. Les murs, pour être parfaitement lisses, doivent être poncés au grain fin. Tous les supports doivent être dépoussiérés et exempts de moisissures. La pose d’un enduit isolant peut s’avérer nécessaire, si les murs sont tout de même irréguliers.
Il faut maintenant, au rouleau et de haut en bas, appliquer la première couche d’accrochage, puis laisser sécher, jusqu’à 24 heures.

Il faut ensuite fixer au mur des tasseaux horizontaux, en partant du sol et en s’aidant d’un niveau à bulles, et des tasseaux verticaux. L’étape suivante est d’encoller et de poser les carreaux, en veillant à les espacer avec des croisillons. Quelques coupes de carrelage seront nécessaires, avec une carrelette pour les coupes droites, ou avec un coupe-carreaux électrique pour les coupes d’angles.
Pour finir, il faut préparer le joint, et l’appliquer grâce à une raclette en caoutchouc, puis le laisser sécher et essuyer le surplus.

Installer un carrelage dans une salle de bain est devenu la première étape de la décoration de la pièce. Choisissez votre ambiance !

Vous vous êtes laissé séduire par cette tendance ? Voici de jolis modèles de carrelage de salle de bain : www.sygma-group.com/fr/22-carreau-ciment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *